Alexandre Zinoviev

Prix Européen de l’Essai Charles Veillon 1977, pour
Les Hauteurs béantes, Lausanne, L’Age d’Homme, 1977

 

Alexandre Alexandrovitch ZinovievAlexandre Alexandrovitch Zinoviev est né en 1922, dans une famille de paysans pauvres. Remarqué très tôt à cause de ses dons scientifiques et artistiques, il fréquente les cours jusqu'à la guerre. Engagé dans l'aviation, il termine la guerre avec de hautes décorations dues à son courage exceptionnel.

Après la guerre, il étudie à la Faculté de Philosophie de l'Université de Moscou. Il termine ses études en 1951. En 1954, il est attaché au secteur de la logique à l'Institut des Sciences philosophiques de l'Académie des Sciences de l'U.R.S.S. En même temps, il enseigne la logique à la Faculté de Philosophie de l'Université de Moscou. Son enseignement est très suivi. Ses disciples sont nombreux. Il écrit et publie en U.R.S.S., en Allemagne et dans les pays anglo-saxons des articles et des ouvrages dans les domaines de la logique, de la philosophie et de la science.

Malgré ses titres et son adhésion au Parti Communiste après le Rapport Kroutchev, Zinoviev ne fait pas partie des milieux officiels universitaires de son pays. On lui refuse le droit de voyager, malgré les multiples invitations qui lui sont adressées par de nombreuses Universités et Congrès du monde entier. Il est nommé, en 1975, membre correspondant de l'Académie finlandaise des Sciences. Même le déplacement à Helsinki lui est refusé.

Cette fois la riposte de Zinoviev sera la publication aux Éditions l'Âge d'Homme d'abord en russe (en août - septembre 1976), puis en français (mars 1977), des Hauteurs béantes que la critique unanime salue comme l'un des livres les plus importants parus depuis la Seconde Guerre Mondiale.

Alexandre Zinoviev est d'abord écarté de tout enseignement universitaire, puis exclu du Parti Communiste de l'U.R.S.S. Il est obligé, par la suite, de rendre ses décorations militaires, fait administratif sans précédent dans les rapports d'un citoyen avec sa patrie.

Publié par la Fondation Veillon le 01 mars 1977